La chambre d’une dame

Standard

Il y a presque mille ans, une comtesse était fascinée par ce qu’étaient à l’époque la géographie et l’astronomie.

La décoration de la chambre d’Adèle de Blois (1067-1137), fille de Guillaume le Conquérant, lui permettait d’étaler sa soif de connaissances, dans un monde où l’ignorance était généralisée.

Cette chambre a fait l’objet de plusieurs études, même si tout ce qui nous en reste est une description faite par un moine contemporain d’Adèle.

Le plafond était peint d’étoiles et d’astres, son plancher, décoré d’une mappemonde sous la forme d’une marquetterie de marbre. Plusieurs tentures finement brodées ornaient les murs, illustrant la Genèse, le Déluge et autres moments cruciaux de l’Ancien Testament.

Selon certains, il y était même suspendue la partie finale manquante de la célèbre tapisserie de Bayeux.

Il faut lire la description très vivante qu’en fait Jeanne Bourin, à travers le dialogue des braves et infatigables brodeuses de la comtesse.

Source de l’image

Bourin, Jeanne. Le Grand feu, Folio, 1985. pp.316-ss.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s